Dukan et consorts, coupables de nous culpabiliser… | Diététique et santé

Dukan et consorts, coupables de nous culpabiliser…

Dangereux ou inoffensif, efficace ou inutile, le régime Dukan ? Pose-t-on les bonnes questions ? Lorsqu’on ne tolère plus l’image que nous renvoie notre miroir,  pourquoi ne pas se laisser tenter par ces régimes finalement assez peu contraignants dans la mesure où ils promettent un résultat rapide et spectaculaire, comme l’attestent les célébrités qui exposent fièrement leurs nouvelles silhouettes dans les pages des magazines et sur le web ? Force est de reconnaître que la plupart de ces régimes « fonctionnent », dans la mesure où ils font effectivement perdre du poids. Oui, il existe des régimes qui permettent de perdre assez rapidement une dizaine de kilos. Le Dr Dukan, Demis Roussos et Karl Lagerfeld (…)  ne mentent pas sur ce point.  Il y a même beaucoup de manières d’y parvenir. Je ne reviendrai pas ici sur le danger du phénomène « yoyo »  que j’ai déjà largement commenté.

Le vrai danger de ces régimes est autre

Une étude menée sur plus de 4700 internautes ayant suivi le régime Ducan par les rédactions de Santé-médecine.net et  du Journal des Femmes Santé, accompagnées par le département Etudes de CCM Benchmark, montre qu’après 3 ans 80% des personnes suivies ont repris le poids perdu. Et le schéma est le même avec tous les régimes didactiques du type « régime miracle »…
Y aurait-il 80% d’incapables, de personnalités trop faibles pour se tenir à leurs bonnes résolutions, alors qu’on leur met toutes les cartes en main ? Non, bien sûr, il n’y a que des gens normaux, avec leurs forces, leurs faiblesses …et c’est ce qui fait leur charme ! Mais comment vont-ils vivre l’échec de leur régime ? Dans la culpabilité…  « J’avais réussi à maigrir, mais j’ai tout gâché », « je suis comme toujours incapable d’aller au bout de ce que j’entreprends », « des personnalités y sont arrivées mais pas moi », « tout le monde dit que c’est facile, et pourtant j’en suis incapable ».  Blessure narcissique, perte de l’estime de soi, sentiment de culpabilité… voilà l’occasion d’orienter toutes ces victimes du miroir aux alouettes vers les cabinets des psychologues ! La culpabilité liée à l’échec, voilà le vrai danger des régimes.

Be Sociable, Share!

Commentaires clos