Edulcorant : voici le petit dernier, le Tagatose | Diététique et santé

Edulcorant : voici le petit dernier, le Tagatose

La guerre est déclarée entre les concepteurs d’édulcorants. Les soupçons qui planent à l’encontre de l’aspartam, poussent les fabricants à redoubler d’imagination pour dénicher l’édulcorant « parfait », celui qui apparaîtra aux yeux du public aussi inoffensif qu’efficace. Il doit répondre à un cahier des charges à priori difficile à satisfaire : être « naturel » (argument essentiel pour nous rassurer), convenir aux diabétiques, être le moins calorique possible, ne pas favoriser l’apparition de caries et aisé à utiliser.

Vous avez entendu parler de la Stevia  ?… Vous entendrez bientôt parler du tagatose. Et peut-être tient-on là l’édulcorant du futur car à priori il semble ne présenter que des avantages : doté d’un pouvoir sucrant élevé (plus de 2 fois plus élevé que celui du sucre), d’une valeur énergétique faible (1.5 kcal pour 1g au lieu de 4 kcal pour 1g), non cariogène, il peut être utilisé à froid comme à chaud (pour réaliser des pâtisseries notamment, et il peut même caraméliser !), son index glycémique très faible en fait un édulcorant de choix pour les diabétiques et personnes en surpoids et – last but not least – il a un effet prébiotique ( protecteur de la flore bactérienne intestinale) très intéressant.

Mode d’assimilation exempt de risque

Extrait du lactose (sucre naturel présent dans le lait), le tagatose a été découvert à l’origine par un groupe pharmaceutique qui souhaitait l’utiliser chez les patients atteints de cancer de l’intestin pour son rôle favorable sur la reconstruction de la flore intestinale. Ses autres propriétés ont depuis permis d’étendre son champ d’application.
Les études pharmacologiques ont montré que seul 20% du tagatose ingéré est complètement absorbé, et que son mode d’assimilation peut être considéré comme exempt de risque. Il entraine des réponses glycémiques et insuliniques très basses (3% de celles obtenues avec le glucose), et semble même améliorer (avec des doses de 15g, 3 fois par jour) la tolérance au glucose, favoriser la perte de poids et le taux de « bon » cholestérol !
Encore peu connu du public, sa commercialisation commence tout juste en France. On le trouve sous la forme d’un édulcorant nommé le « Tagatesse », composé de tagatose à 40%, isomalt à 40%, sucralose à 0.02% et fibres alimentaires à 20%. Puisqu’il s’agit d’un mélange, ses propriétés diffèrent quelque peu de la molécule de tagatose. Il reste néanmoins intéressant avec un index glycémique faible (inférieur à 20), un apport calorique assez faible (170 kcal/100g au lieu de 400 kcal pour 100g de sucre blanc) et un effet probiotique intéressant. Quelques réserves cependant : son apport calorique n’est pas nul (il faudra donc en tenir compte dans le cadre d’un régime hypocalorique), et sa composition peut induire chez les personnes sensibles de légers troubles digestifs (ballonnements), mais de manière beaucoup plus atténuée qu’avec les polyols. Où trouver le Tagatesse ? Pour l’instant, vous le trouverez par le biais les enseignes de produits « bio », en boutique ou sur internet notamment chez http://lebionaturel.com.

Be Sociable, Share!

Commentaires clos