Nouvel étiquetage des viandes : vous allez voir des étoiles ! | Diététique et santé

Nouvel étiquetage des viandes : vous allez voir des étoiles !

Araignée, Merlan, Collier, Jumeau, difficile de s’y retrouver ? Découvrez les nouveaux étiquetages des viandes, dès le 13 décembre 2014.
L’objectif est de rendre les appellations plus simples et plus compréhensibles pour les consommateurs et de faire apparaître de manière claire la qualité de la viande qui vous est vendue : nouvelle dénomination pour une nouvelle notation !
Des étoiles figureront désormais sur l’étiquette. Ainsi, à l’image des notations de restaurant, les viandes de qualité supérieure se verront décerner 3 étoiles.
Certaines viandes pourront avoir la même dénomination, mais afficher un nombre d’étoiles différent, témoin d’une différence de qualité.
Nous trouverons des steaks ou rôtis de bœuf plus ou moins étoilés. En effet, si le steak ou le rôti provient de morceaux de choix tels que la « poire » ou l’ « araignée », il se verra attribuer les 3 étoiles. En revanche, s’il s’agit d’ « aiguillette de rumsteck », de « merlan », ou de « pièce de bœuf parée » il n’affichera plus que 2 étoiles. Et petits derniers, qui portaient les noms barbares de « jumeau », « aiguillette baronne », « gite-noix » ou encore « bavette de flanchet » devront se contenter d’une seule étoile.
Bref, vous n’aurez plus qu’à faire votre choix entre un steak 3 étoiles, 2 étoiles ou 1 étoile, et adieu les dénominations inintelligibles pour l’immense majorité des consommateurs !
Même traitement pour le veau, l’agneau et le mouton. Le gigot et la souris d’agneau pourront fièrement arborer leurs 3 étoiles alors que la poitrine, nettement plus riche en graisse, n’aura droit qu’à une seule étoile.
Mais attention, la qualité des morceaux peut varier selon l’animal concerné : ainsi, le jarret de veau sera classé 3 étoiles alors que celui d’agneau n’en portera que 2.
Alors, parmi cette constellation, gare aux confusions !

Par Elisa Petitot, diététicienne-nutritionniste

Be Sociable, Share!

Commentaires clos