Savoir conserver

Attention aux conserves artisanales

Si vous avez l’occasion d’acheter des produits traditionnels chez des petits revendeurs ou chez le producteur, ayez toujours le réflexe de lire l’étiquette pour vous informer des conditions de conservation. Bien souvent, vous tomberez sur des produits qui ressemblent comme deux gouttes d’eau à des conserves mais qui n’en sont pas ! Les tripes, le confit ou le cassoulet dont vous aurez fait l’acquisition n’ont souvent subi qu’une pasteurisation (chauffage plus bref et à température moins élevée que pour la stérilisation des conserves). Ce procédé plus « doux » permet de mieux préserver le goût des aliments. Mais ces produit, dits « semi-conserves », doivent impérativement être gardés au réfrigérateur, et ne se conservent qu’au plus quelques mois. C’est d’autant plus trompeur que les commerçants les présentent souvent à température ambiante ! Enfin, faites-les bien réchauffer : la toxine botulique, heureusement, ne supporte pas la chaleur.

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?