Maigrir durablement

Calculez votre indice de masse corporelle

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a défini l’indice de masse corporelle(IMC) comme le standard permettant d’évaluer les risques liés au surpoids.

Pour obtenir votre IMC, il faut diviser votre poids (en kg) par votre taille (en mètre) mise au carré (IMC = P/T²). L’IMC est considéré comme normal si le résultat est compris entre 18,5 et 25.

Prenons l’exemple d’une jeune femme que l’on nommera Lisa. Elle a trente-cinq ans, mesure 1,65 m et pèse 58 kg. Son IMC est de 58/1,65², soit 21,3. Le poids de Lisa est parfait, ce qui aurait aussi été le cas si elle pesait 55 kg ou 60 kg. Autrement dit, indépendamment de toute considération esthétique, Lisa ne met pas sa santé en danger tant que son poids se situe dans une fourchette allant de 50 à 68 kg.

En dessous de 18,5, Lisa serait trop maigre ; elle prendrait des risques avec sa santé. Un IMC inférieur à 18,5 est une contradiction formelle à la mise en place de tout régime amaigrissant.

Si Lisa profite un peu trop de la bonne chère et s’aperçoit un beau matin avec dépit qu’elle a dépassé les 68 kg, la voici qui entre dans la catégorie des gens en surpoids, ceux dont l’IMC est compris entre 25 et 30. Les conséquences sur sa santé existent, mais elles sont encore modérées.

Mais si, trop préoccupée par d’autres soucis, elle laisse encore les kilos s’accumuler, elle risque de passer au stade de l’obésité (IMC compris entre 30 et 40), voire de l’obésité sévère (au-delà de 40). L’OMS considère alors que son obésité risque de nuire à sa santé et à sa qualité de vie et, à terme de réduire son espérance de vie.

Faut-il se fier à l’IMC ?

Il faut se rendre à l’évidence : tout le monde ne peut pas être mince. Nous ne sommes pas égaux sur la balance, et pourquoi voudrions-nous tous avoir la même silhouette que Brad Pitt ou Angelina Jolie alors que nous sommes prêts à admettre que nous n’aurons jamais leur beauté ou leur taille ? Les critères de l’IMC reposent sur l’analyse, par les compagnies d’assurance-maladie américaines, du risque médical auquel expose l’obésité. Il s’agit de moyennes à considérer avec le recul qui leur est dû. Elles déterminent un risque, et non une certitude applicable à tout individu.

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?