Les produits laitiers

Comment « manger » du lait

Les yaourts et les desserts lactés envahissent le marché. Réputés sains et pleins de précieuses vertus pour notre santé grâce à une politique commerciale efficacement menée, ils ont vu leurs chiffres de vente monter en flèche au cours des dernières années. A ceux qui craignent – à juste titre – un effet sur leur ligne, les industriels semblent apporter une solution adéquate avec les allégés. Mais peut-on réellement empiler les petits pots sans risquer de déséquilibrer son alimentation. ? Et comment faire le bon choix parmi la multitude de produits ?

 Les ferments lactiques du yaourt pour notre flore intestinale

Une importante flore bactérienne colonise notre côlon. Loin d’être nuisible, cette population de 100 000 milliards de petits occupants joue un rôle primordial pour notre transit intestinal, qu’elle régule et entretient, et sur notre résistance aux allergies alimentaires par stimulation de la réponse immunitaire. Ces petites bêtes sont malheureusement fragiles, et ne résistent pas toujours aux traitements qu’on leur fait subir, depuis le stress et le déséquilibre alimentaire jusqu’aux traitements médicamenteux.

On le sait depuis le début du XXe siècle, les bactéries lactiques vivantes contenues dans le yaourt améliorent l’équilibre microbien de notre intestin. Ces micro-organismes ont été plus récemment baptisés « probiotiques ». Les effets des probiotiques du yaourt sur la mise en place de la flore microbienne du jeune enfant sont avérés, ainsi que leur action préventive sur les manifestations allergiques telles que l’eczéma et les diarrhées d’origine virale.

Les études menées chez l’adulte sont moins concluantes, et leurs résultats parfois contradictoires. On pense cependant, mais sans preuve formelle, que les probiotiques jouent un rôle préventif contre le cancer du côlon et de la vessie, certaines maladies inflammatoires de l’intestin, les diarrhées du voyageur (la fameuse « turista ») et plus, globalement, qu’ils renforcent le système immunitaire intestinal. Ils semblent surtout utiles en cas de déficit de la flore intestinale, mais n’auraient que très peu (ou pas) d’intérêt lorsque celle-ci est déjà bien constituée, comme c’est le cas chez la plupart des adultes bien portants. On peut donc légitimement se demander s’il est bien utile de veiller à prendre sa « dose » quotidienne de probiotiques, comme la publicité nous y incite !

Les laits fermentés à boire ?

Ces petites bouteilles censées « participer à l’augmentation de nos défenses naturelles » (remarquez comme la formule est prudente, pour éviter de tomber sous le coup de la loi sur la publicité mensongère) sont à la mode. En fait, une partie des ferments qu’ils contiennent ne sont autres que ceux du yaourt ordinaire, Lactobacillus bulgaricus et Steptococcus thermophilus. Leur autre ferment, Lactobacillus casei defensis a un temps de fermentation nettement plus long : son efficacité sera donc prolongée dans le temps. Comme tous les probiotiques, ceux contenus dans les laits fermentés sont surtout efficaces sur le transit intestinal et la résistance à l’infection des sujets fragilisées : enfants et personnes âgées. Efficacité très relative, richesse en sucre (environ13 g par dose) et prix élevé… pas de quoi en faire un remède miracle, à moins que le miracle ne consiste en son extraordinaire réussite commerciale !

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?