Les légumes et les fruits

Concentrés de fruits et légumes mixés : un contre-sens

Pour les ultra-pressés, voici venus les mix de fruits et légumes, version « tout en un » ! Dans une petite bouteille, on n’aurait pas moins de trois fruits et légumes ; dit la pub. Mais est-ce vraiment équivalent ? En réalité, ces produits présentent plusieurs inconvénients : les fibres sont réduites, donc moins efficaces sur le transit ; les sucres sont plus vite absorbés… et ils n’enlèvent pas la faim !

Or,  les effets bénéfiques des fruits et légumes tiennent en partie aux antioxydants et autres micronutriments qu’ils contiennent, mais aussi à leur effet rassasiant : quand on mange des fruits et légumes, on ne mange pas autre chose ! Autrement dit, boire des concentrés de fruits et légumes en conservant une alimentation totalement déséquilibrée est un non sens, et n’a certainement pas l’effet escompté sur la santé.

Les études le montrent : les sujets qui consomment beaucoup de légumes et de fruits sont aussi ceux dont l’alimentation est la plus variée et équilibrée. C’est logique : si l’on mange des fruits en dessert, on mangera moins de crèmes, donc moins de sucres et de graisses ! Et une salade ou une soupe en début de repas éviteront de se jeter ensuite sur la viande et/ou le fromage, donc de consommer trop de protéines et de graisses saturées.

C’est donc au sein des repas que les fruits et légumes ont leur rôle à jouer. Des produits comme les mix de fruits et légumes n’ont d’intérêt que très ponctuellement, par exemple pour compléter un sandwich acheté à la boulangerie du quartier. Il faut reconnaître que dans ce cas, l’idée est excellente.

Ketchup ou sauce tomate ?

Soyons clair : mettre un peu de ketchup ou de sauce tomate dans vos pâtes n’aidera en aucun cas à couvrir vos besoins en fruits et légumes, mais c’est une manière bien agréable de donner du goût à un plat. Longtemps accusé de déformer le goût de nos enfants, le ketchup connaît un regain d’intérêt. Il est vrai qu’il contient du sucre (4 gde glucides dans une cuillère à soupe), et peut masquer le vrai goût des aliments. Mais il est dépourvu de lipides, donc beaucoup moins gras que les sauces tomates traditionnelles, et son goût prononcé (si on le choisit de bonne qualité) évite d’en mettre beaucoup ! N’en privez pas les enfants (ni les adultes), car il peut aider à accepter certains légumes. Veillez juste à ce que son emploi ne soit pas systématique. Quant à la sauce tomate, le mieux est de la préparer soi-même, en accommodant des tomates fraîches avec des échalotes, fines herbes, quelques olives… Vous pouvez aussi, pour gagner du temps, utiliser des tomates en conserve au naturel ou un coulis de tomates en bocal ou en brique carton.

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?