Le pain et les féculents

Du pain à chaque repas

Le pain trouve sa place à chacun des repas, du petit déjeuner qui s’articule traditionnellement autour de tartines pour la plupart de nos concitoyens (69 %) aux principaux repas qu’il accompagne en complétant la ration de glucides complexes, en passant par les collations qui permettront de patienter entre deux repas.

Pourtant, les Français en consomment de moins en moins : en 1880, la moyenne de consommation s’élevait à600 gpar jour et par personne, l’équivalent de plus de deux baguettes, pour descendre à 227 g/j en 1967 et atteindre 150 g/j aujourd’hui (130 g/jour pour les femmes et 160 g/jour pour les hommes).

Pourtant, le pain peut couvrir la moitié de nos besoins en sucres complexes, soit un quart des calories de la journée. Si l’on considère la moyenne des besoins caloriques, fixés à 2 000 kcal/j pour les femmes et 2 500 kcal pour les hommes, on arrive à respectivement 500 et 625 kcal qui devraient être apportées par le pain.

Une alimentation équilibrée s’accommode donc de 200 à250 gde pain par jour, soit environ une baguette par personne ! Ces chiffres vont font sans doute bondir… Mais essayez de vous y conformer et vous verrez que vous ressentirez beaucoup moins le besoin de vous tourner vers d’autres aliments, plus sucrés et gras. Le pain doit accompagner les plats en toute simplicité, et toujours être préféré, pour nos petits déjeuners et goûters, aux viennoiseries et produits de biscuiterie.

Ces derniers ne devraient pas faire partie de notre alimentation quotidienne, même – et surtout, serait-on tenté de dire ! – pour les enfants. Ils doivent être considérés comme la touche de plaisir et de variété qui permet de rompre la monotonie.

Ne cachez pas le pain sous le beurre !

Bien sûr, il s’agit de considérer le pain comme un aliment à part entière, et pas seulement comme support pour la pâte à tartiner chocolat-noisettes, le beurre de cacao, le fromage, le beurre demi-sel, etc. Car dans ce cas, il peut engendrer un surplus de calories, et faire grossir.

En accompagnement des principaux repas, consommez-le tel quel. Au petit déjeuner et en collation, agrémentez-le d’une fine couche de beurre et d’un peu de miel ou de confiture, d’une barre de chocolat, d’un bout de fromage, voire parfois d’un peu de pâte à tartiner chocolatée, à condition de rester raisonnable.

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?