Eau : attention aux polluants ! | Diététique et santé

L'alcool et l'eau

Eau : attention aux polluants !

Qu’elle coule du robinet ou vienne du supermarché, l’eau n’est pas stérile : elle contient des bactéries et des micro-organismes parfaitement inoffensifs. Mais après exposition à l’air ambiant, des bactéries beaucoup moins sympathiques peuvent s’y développer et exposer le buveur imprudent à des troubles digestifs qui gâcheront sa journée. On déconseillera donc de boire au goulot et de laisser une bouteille ouverte à température ambiante toute la journée. Après ouverture, elle doit être conservée au réfrigérateur et consommée dans les 24 heures. Il en va de même pour la carafe remplie à l’eau du robinet, que l’on prendra soin de nettoyer après chaque utilisation.

Les microbes peuvent aussi se développer dans les tuyauteries, surtout lorsque l’eau stagne. C’est pourquoi il est nécessaire, après une absence de plusieurs jours, de laisser couler l’eau quelques minutes avant de la boire et d’éviter de boire la première eau du matin (sauf si on la fait bouillir).

Si tout cela vous ennuie, vous pouvez tenter de boire l’eau stérile mais son goût vous fera rapidement comprendre qu’il vaut mieux la réserver au fer à repasser… Plus sérieusement, une eau stérile ou adoucie aura un niveau d’acidité plus élevé, ce qui pourra favoriser le développement de polluants et métaux lourds !

Attention à l’eau chaude !

On est en retard pour le dîner, on décide de faire des pâtes et pour gagner un peu de temps, on fait couler l’eau chaude du robinet dans la casserole. Erreur ! L’eau chaude passe dans des installations qui la chauffent ou stagne dans des ballons et des canalisations : elle peut se charger en métaux lourds et en bactéries. Utilisez toujours l’eau froide du robinet pour cuisiner. L’eau chaude sera réservée à la vaisselle et à la toilette !

Métaux lourds et nitrates

Parmi ces fameux métaux lourds, le plomb est particulièrement redouté car il peut entraîner chez les enfants le saturnisme, responsable de séquelles neurologiques. L’eau peut se charger en plomb lorsqu’elle passe dans d’anciennes canalisations en plomb. La part réservée à l’eau dans les cas de saturnismes diagnostiqués de nos jours reste cependant mineure au regard des autres sources (peinture au plomb, grenaille de plomb, exposition professionnelle). La loi exige la réhabilitation ou le changement des canalisations concernées présentes dans les réseaux de distribution publics et privés avant décembre 2013.

Les nitrates représentent un danger moins spectaculaire mais non négligeable, surtout chez l’enfant de moins de six mois. Poisons de l’hémoglobine, ils bloquent les transferts d’oxygène dans le sang. Il est donc conseillé de donner aux plus jeunes une eau contenant moins de 15 mg/l de nitrates, donc de préférence de l’eau en bouteille portant la mention « convient pour la préparation des aliments infantiles », généralement illustrée par un joli bébé qui boit son biberon. On étendra ces précautions à la femme enceinte ou qui allaite.

Au-delà de l’âge de six mois, les enzymes de l’estomac empêchent la formation des composés qui attaquent l’hémoglobine. Pour l’enfant et l’adulte, une eau comportant moins de 50 mg/l de nitrates sera donc parfaitement inoffensive, et cela tombe bien puisque c’est justement la limite autorisée pour l’eau du robinet. La loi reste stricte car on suspecte depuis longtemps les nitrates de pouvoir former, à l’issue de la digestion, des molécules cancérigènes appelées « nitrosamines ». Notons tout de même que la principale source de nitrosamines reste la cigarette.

 

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?