Déjouer les pièges

Emporter sa gamelle

Vous n’avez pas la chance de disposer d’une structure de restauration interne et vous n’avez pas les moyens de vous offrir un repas à l’extérieur tous les jours ? Une seule solution : préparez votre « gamelle » maison. Vous êtes sûr qu’elle correspondra à vos goûts, ce qui compensera quelque peu la peine que vous vous donnez chaque jour à la préparer !

  • Ayez les yeux aussi gros que le ventre : la tendance est trop souvent à sous-estimer son appétit. Une tranche de jambon et quelques feuilles de salade ne suffisent pas ; prévoyez une bonne portion de viande, poisson ou œuf (100 gà150 g), ayez la main leste sur les légumes verts (tant pis s’il faut en jeter un peu) et n’oubliez pas d’ajouter quelques féculents pour bien vous « caler » jusqu’au soir. Un laitage ou une part de fromage et un fruit (emportez-en toujours un de plus) achèveront ce gueuleton. Enfin, une cuillère à soupe d’huile suffira, comme graisse de cuisson ou d’assaisonnement.
  • Évitez le recyclage systématique des restes : manger la même chose que la veille, ce n’est pas très motivant ! Cela arrivera bien sûr, mais en faisant vos courses, pensez à vos repas à emporter. Si vous n’avez pas la possibilité de réchauffer vos plats, dressez une grande liste de tout ce que vous aimez et qui peut se mettre dans une salade composée : vous piocherez dedans au gré de vos envies et de ce qui remplit vos placards. Vous pouvez aussi remplacer de temps en temps les féculents par deux grandes tranches de pain complet pour réaliser un bon sandwich, à accompagner d’une assiette de crudités.
  • Préparez votre gamelle la veille au soir. On a d’autres choses à penser le matin et on risque fort de se retrouver devant un frigo vide ou une panne d’imagination. Résultat : on se retrouvera fort dépourvu lorsque l’heure du déjeuner arrivera et on courra au distributeur s’acheter une barre chocolatée !
  • Dépannez-vous de temps à autre avec les plats tout prêts du commerce. Choisissez les moins riches en lipides (moins de20 gpar plat) et préférez les grandes marques qui élaborent des produits de meilleure qualité et veillent à réduire la quantité de sel. Ils ne sont souvent pas assez rassasiants (soit parce qu’ils sont trop pauvres en protéines, soit parce que leur volume est insuffisant), mais ils sont pratiques, et ce sera toujours mieux que de grignoter n’importe quoi, ou de sauter le repas. L’idéal serait de les compléter d’un peu de légumes verts (une tomate, une conserve de légumes), d’un laitage et d’un fruit.

La gamelle, meilleure solution pour perdre du poids ?

Si vous envisagez de garder la main sur vos apports caloriques, voire de perdre quelques kilos, concocter sa gamelle semble une bonne solution. Mais ce système a un revers : la lassitude. Déballer ses Tupperware à la cantine devant des collègues qui se régalent d’un plat appétissant, ou sur un coin de son bureau en déclinant l’invitation « tu viens avec nous à la pizzeria ? », cela tient un temps, mais gare à la frustration ! Il est vrai qu’en début de régime, au moment où on a besoin de « se mettre dans le bain », la gamelle peut être une option intéressante. Mais viendra de toute façon un jour où vous rangerez vos boîtes au fond d’un placard pour manger « comme tout le monde ». Le mieux serait d’alterner (un jour sur deux par exemple) repas conviviaux entre collègues et repas emportés.

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?