Le pain et les féculents

La mode des céréales de l’oncle Sam

Elles sont nées aux Etats-Unis d’une intention plutôt louable. Un certain Mr Kellogg, souhaitant assainir l’alimentation de ses compatriotes, a eu l’idée de génie d’introduire dans leurs menus des céréales à l’état brut, saines et naturelles. Fabriquées à partir de graines variées (blé, avoine, riz, seigle, maïs) auxquelles sont ajoutés des fruits secs et des oléagineux (raisins, noisettes, etc.) et des produits sucrés (sucre, miel, chocolat), les céréales ont fait leur chemin, traversant l’Atlantique pour envahir petit à petit nos supermarchés. Le problème est qu’elles ont évolué au gré des techniques et des goûts des consommateurs. Cet aliment symbole d’une diététique saine est devenu un terrain d’expérience pour les industriels de l’agroalimentaire, et un marché juteux ! Aujourd’hui, on trouve de tout, du bon et du beaucoup moins bon.

La céréale a quitté son état brut pour être raffinée, cuite, soufflée, extrudée, éclatée… et même fourrée. Ces procédés vont parfois modifier la nature même du produit, transformant les glucides en sucres simples, auxquels on va encore ajouter du sucre ! Ainsi, les corn flakes, les flocons d’avoine instantanés, les céréales à base de riz et de blé soufflés ont des index glycémiques très élevés. Ils ne seront d’aucun intérêt pour bien démarrer la journée.

Parmi les autres produits classiques, pour un bon apport en fibres, en sucres complexes à index glycémique bas et en vitamines du groupe B, orientez-vous de préférence vers les céréales « ligne », les mélanges à base de céréales complètes ou enrichis en fibres, les flocons d’avoine ordinaires et les mueslis traditionnels.

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?