Les produits laitiers

Laitages « light » : y a-t-il tromperie sur la marchandise ?

Soyons clair : un laitage « light » aux fruits ou aromatisé est toujours réalisé à partir de lait écrémé, mais il n’est pas forcément dépourvu de sucre. Certains sont même aussi sucrés que les laitages ordinaires correspondants ! Le gain de calories sera donc d’autant plus important que la teneur en sucre sera elle aussi réduite.

Les yaourts light aux fruits ou aromatisés ne doivent être considérés comme allégés que si leur valeur calorique ne dépasse pas 80 kcal par pot. Ils sont souvent un peu plus chers, mais présentent l’avantage d’être bons sans être trop riches. L’économie de calories est certes assez faible, mais elle peut devenir intéressante si l’on consomme plusieurs de ces produits par jour.

Mais attention : « l’effet probiotique » ne joue que s’il s’agit de yaourts. Si l’appellation « yaourt » (ou « yoghourts ») n’est pas mentionnée, il s’agit de desserts lactés allégés. Certes, ils apportent deux fois moins de calories (60 à 120 kcal par pot), grâce à leur très faible teneur en graisse, mais ils sont bourrés additifs de toute sorte (conservateurs, agents de sapidité, etc.) et souvent plus pauvres en calcium, donc sans intérêt nutritionnel. Mieux vaut se faire plaisir de temps en temps – mais pas quotidiennement ! – avec un dessert riche en calories et en goût, plutôt que de s’habituer à consommer ces substituts déséquilibrés.

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?