Déjouer les pièges

Le plaisir du restaurant

Inutile d’aller au restaurant si c’est pour s’imposer des contraintes qui vont gâcher le plaisir. Mais le plaisir n’est pas forcément dans l’orgie alimentaire ! Comme chez soi, (et plus même !) on peut (très) bien manger au restaurant sans manger trop riche, et faire coexister équilibre alimentaire et gastronomie.

  • En hors d’œuvre, privilégiez les entrées à base de légumes ou de produits de la mer. Évitez les charcuteries (sauf s’il s’agit de jambon de pays), les feuilletés, friands et quiches.
  • Pour le plat principal, le poisson reste un excellent choix, tout comme le plateau de fruits de mer. Vous préférez la viande ? Faites votre sélection parmi les moins riches en graisses : volailles, lapin, morceaux maigres de bœuf (préférez le rumsteck à l’entrecôte), le filet de porc. Évitez les confits, l’agneau, les charcuteries.
  • En garniture, peu importe qu’il s’agisse de légumes verts ou de féculents, mais préférez la pomme au four aux frites ou aux pommes sautées. Pensez à limiter votre consommation de pain si votre plat est accompagné de pâtes, riz ou pommes de terre.
  • Fromage ou dessert ? On serait plus tenté de recommander le dessert, tant les quantités de fromage servies sont généreuses dans les restaurants. Mais si vous êtes plus salé que sucré, goûtez-y sans vous obliger à les finir, avec un peu de salade pour détourner votre attention. Parmi la ronde des desserts, craquez sans mauvaise conscience sur les salades de fruits, mais aussi sur les sorbets, mousses de fruits, œufs au lait, crème aux œufs, fromages blancs au coulis de fruits ou à la cannelle, tartes aux fruits et crêpes.

Enfin, est-ce nécessaire de le rappeler : buvez plus d’eau que d’alcool !

Un écart mesuré…

Vous voulez limiter les dégâts côté calories ? Au moment où le serveur vous présente la carte, posez-vous la question suivante : « sur quel aliment ai-je le plus envie de craquer ? ». Pour certains ce sera le fondant au chocolat, pour d’autres le confit de canard, pour d’autres encore la sauce aïoli qui accompagne le poisson ou la viande, etc. Vous déciderez alors d’écouter votre désir et pourrez construire autour de ce choix purement hédoniste le reste de votre menu, selon des critères un peu plus sages et réfléchis.

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?