Déjouer les pièges

Le plat du jour du bistrot du coin

C’est votre « cantine », vous y mangez plusieurs fois par semaine, peut-être même tous les jours, le serveur (ou la serveuse) est presque un ami, vous connaissez jusqu’aux prénoms de ses enfants, et le steak-frites y est sublime !

Mais voilà : les plats du jour baignent dans la sauce, le quart de rouge est bien sympathique, les pâtisseries vous font de l’œil derrière la vitrine… et vous vous arrondissez un peu plus de jour en jour ! Vient donc le moment où il faudra se montrer un peu raisonnable si l’on veut continuer à passer les portes sans difficulté. Quelques mesures de bon sens s’imposent alors.

  • Sautez l’apéro, et ne piochez pas compulsivement dans la corbeille de pain en attendant d’être servi.
  • Prenez garde aux salades composées : les cuisiniers ont souvent la main lourde sur la vinaigrette. Optez pour celles dont les ingrédients dominants sont des légumes. Ne saucez pas le plat, et profitez de vos bonnes relations avec le serveur pour demander la sauce à part.
  • Dans le plat du jour aussi, laissez la sauce de côté. Vous en mangerez toujours un peu, mais c’est sans gravité si vous écartez l’essentiel.
  • · Ne boudez pas les féculents : mieux vaut une quantité raisonnable de pâtes, riz ou pommes vapeur qu’un plat de haricots verts insipides et gras ou un gratin de légumes crème fraîche-lardons-emmenthal ! Évitez juste le pain quand vous prenez des féculents, car les rations sont copieuses.
  • Le plat de frites doit rester occasionnel, tout comme les charcuteries.
  • Si le plat du jour est particulièrement gras (andouillette, saucisse, tartiflette, etc.), optez pour le steak, il y en a toujours.
  • Évitez de vous laisser tenter par la pâtisserie du jour. Préférez un fromage blanc, une crème brûlée, un sorbet, des œufs au lait ou une salade de fruits… ou prenez juste un café et emportez un ou deux fruits de la maison pour compléter.
  • Évitez aussi le plateau de fromages, il est généralement trop copieux et vous risquez de tripler votre ration habituelle. Tant pis, vous en mangerez le soir à la maison !
  • De l’eau, beaucoup d’eau et rien que de l’eau ! Même si c’est le parcours du combattant pour obtenir une carafe d’eau fraîche… Si vous ne concevez pas un bon repas sans vin, limitez-vous à un verre que vous dégusterez avec votre plat, et gardez un autre verre pour l’eau.

Et le restaurant asiatique ou la pizzeria d’en face ?

Certains ont de la chance : pizzeria, restau indien, fast-food vietnamien, sushi, cuisine libanaise… ils ont l’embarras du choix à deux pas du bureau ! Tous ces restaurants proposent des formules simples et assez économiques pour le déjeuner ; reste à faire le bon choix parmi les plats de la carte. Le bon réflexe consistera à écarter les plus riches en graisses et à rester raisonnable sur les desserts, car au restaurant, les calories superflues viennent le plus souvent de l’excès de lipides et de sucres simples. Rien de grave si cela reste occasionnel, mais cela peut être plus lourd de conséquences au quotidien. Orientez-vous le plus possible vers les salades ou tout simplement vers un plat de viande ou de poisson accompagné de riz blanc nature, de pâtes ou de légumes verts. Évitez surtout les aliments frits, les beignets, et ne vous vous sentez pas obligé de finir les sauces. Des fruits ou un sorbet en dessert, le café, l’addition… et au boulot !

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?