Le pain et les féculents

Les céréales sont-elles adaptées aux enfants ?

La publicité le dit : elles apportent tellement d’énergie qu’elles transforment nos petits en super-héros invincibles… mais pas longtemps ! Les céréales destinées aux enfants ont attiré le plus de critiques ces dernières années, accusées d’être trop riches en sucre, en graisses saturées (huile de palme parfois !) et en sel et insuffisamment pourvues en fibres. Pour un bol de céréales (sans compter le lait), on aura 130 à 160 kcal et 16 à20 gde sucres complexes pour15 gde sucres simples – ce qui équivaut à une tartine de pain avec beaucoup de confiture ! La proportion de sucres lents est en effet insuffisante dans la plupart de ces produits, surtout quand il s’agit de préparations fourrées, de surcroît nettement plus riches en graisses saturées. Lisez bien les étiquettes, et évitez les céréales qui comptent plus de 10 % de lipides, surtout si les huiles de coprah ou de palme figurent dans la liste des ingrédients.

Les industriels rétorqueront que le plus important pour les enfants est de prendre un petit déjeuner consistant. Faut-il pour autant créer une dépendance au sucre dès le plus jeune âge ? La meilleure idée serait sans doute de faire goûter aux enfants les céréales pour adultes, nettement plus équilibrées. Mais il n’y a pas de petit jouet dans la boîte ! Dénonçons enfin l’hypocrisie qui consiste à prétendre que les céréales incitent les enfants à boire du lait, car plus elles sont savoureuses, plus les enfants préfèrent les manger nature !

Pour encourager un enfant à prendre un petit déjeuner consistant les céréales peuvent avoir leur place, à condition de limiter les plus sucrées à des prises occasionnelles (moins d’une fois par semaine), de privilégier les céréales pour adultes (garanties sans huile de palme)…et de ne pas oublier les tartines de pain !

Céréales : un produit en évolution

Face au discours sceptique – voire hostile – des nutritionnistes, les industriels ont consenti quelques efforts ces dernières années. La plupart ont réduit la teneur en sel, commencé à remplacer les graisses saturées par de l’huile de colza et à augmenter la part de fibres dans les céréales pour enfants. Notons que leur enrichissement en vitamines et oligo-éléments est pratiqué depuis de nombreuses années, conformément à la législation française. Bref, c’est mieux !

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?