Comprendre l'etiquetage

Les dates limites de consommation des aliments

L’indication de date est obligatoire. C’est elle qui vous indiquera si l’aliment doit être consommé dans une limite de temps donnée ou si elle peut être légèrement dépassée, et vous informera sur les éventuelles conditions de conservation à respecter. Il est important de faire la distinction entre la date limite de consommation et la date limite d’utilisation optimale.

La date limite de consommation (DLC) doit figurer sur toutes les denrées périssables emballées (viandes, poissons, œufs, produits laitiers frais, légumes emballés, etc.). La date précise figure sur l’emballage : jour, mois, année. Elle est parfois signalée par la phrase « à consommer jusqu’au… ». Vous devez la vérifier au moment de l’achat, car il est prudent de ne jamais la dépasser. Les commerçants qui laisseraient en vente des produits périmés seraient en infraction. Cette date est accompagnée d’une mention qui précise la température de conservation idéale (il peut s’agir d’une indication de température précise – entre 0 et4 °Cpar exemple –, ou de mentions du type « conserver au frais » ou « conserver au réfrigérateur »)

La date limite d’utilisation optimale (DLUO) indique qu’au delà de cette date, les qualités gustatives et nutritionnelles ne sont plus garanties. L’aliment peut cependant rester propre à la consommation encore quelque temps. Selon le type d’aliment concerné il pourra être indiqué :

  • pour une conservation de moins de trois mois, le jour, le mois, et l’année, précédés éventuellement de la phrase « à consommer de préférence avant le… » ;
  • pour une conservation de 3 à 18 mois, le mois et l’année précédés parfois de « à consommer de préférence avant fin… » ;
  • pour les produits qui résistent plus longtemps (conserves par exemple), seule l’année sera spécifiée.

De combien peut-on dépasser la date limite ?

Tout dépend du produit. On ne s’y risquera que pour les aliments à DLUO. On pourra la dépasser sans danger de quelques jours pour les conservations de moins de trois mois, de quelques semaines pour les conservations plus longues, à condition que l’aliment (ou son emballage) ne présente pas de traces visibles d’altération. Pour les œufs, mieux vaut éviter de consommer le jaune cru si la date limite est proche ou légèrement dépassée. Les yaourts tolèrent un dépassement de quelques jours, mais n’exagérez pas, car la teneur en bactéries lactiques pourrait lui donner une texture désagréable et le rendre moins digeste.

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?