Le pain et les féculents

Les Français fêlés des pâtes !

Le grain de blé est cultivé depuis plusieurs millénaires, mais il a pris son temps avant d’investir nos terres et de devenir au XIXe siècle un des aliments de base de l’alimentation des Français. Ce n’est pas seulement sous l’apparence de pain qu’il a conquis nos assiettes, mais aussi sous la forme de pâtes, semoule et aujourd’hui de grains de blé entier précuits.

Particulièrement plébiscitée par les jeunes, la « pasta » a d’abord conquis nos voisins italiens, qui l’ont déclinée sous d’innombrables formes. Traditionnellement fabriquées à partir de semoule de blé dur et d’eau, les pâtes peuvent aussi être enrichies avec de l’œuf et divers ingrédients qui leur donneront d’appétissantes couleurs. Sèches, leur faible taux d’humidité (inférieur à 12 %) leur confère une longue conservation. Les pâtes fraîches s’en distinguent par leur plus grande richesse en eau et un goût plus marqué.

Si toutes ces variétés permettent de varier le plaisir des gourmets, la valeur nutritionnelle restera constante, qu’elles soient sèches, fraîches, dorées, vertes, rouges, allongées ou minuscules, fines ou épaisses. Le grain de semoule n’en est qu’une déclinaison de plus. Les pâtes aux œufs sont cependant légèrement plus riches en protéines (13,5 % au lieu de 12 %) et en lipides (3,5 % au lieu de 1,4 %), mais cela fait très peu de différence dans le produit cuit.

Les adeptes des produits complets pourront se tourner vers les pâtes complètes et vers le petit dernier, le grain de blé mondé et précuit (lancé par la marque Ebly). Obtenu grâce à un procédé technique ingénieux, celui-ci se cuisine aussi facilement que les pâtes et mérite d’être considéré comme une céréale complète.

Les pâtes colorées, c’est naturel ?

Rassurez-vous, les colorants employés sont tout à fait inoffensifs. Le jaune provient soit du jaune d’œuf, soit du safran. Les épinards ou les herbes fraîches teintent les pâtes en vert. La tomate ou la betterave les font rougir. Elles se parent de bleu sous l’effet du curaçao ou du bleu de méthylène, de noir grâce à l’encre de seiche, et deviennent marrons grâce aux champignons ou au cacao ! Jolie palette pour les yeux et le palais… mais aucune influence sur la valeur nutritive !

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?