Cuisiner malin

Les micro-ondes sont-elles dangereuses ?

La cuisson aux micro-ondes fait peur. On l’accuse de libérer dans l’air des ondes nocives pour la santé, de transformer les molécules contenues dans les aliments en générant des radicaux libres cancérigènes et des toxines… Dans la série « on nous cache tout, on nous dit rien », le four à micro-ondes en voit de toutes les couleurs !

Les micro-ondes sont des ondes magnétiques de très haute fréquence (2,45 gHz), de même nature que celles employées par les radars. Elles n’ont aucun effet ionisant et ne produisent donc aucune radioactivité. Leur fréquence est calculée pour tomber en résonance avec celle des molécules d’eau contenues dans les aliments. Elles vont ainsi provoquer une agitation très rapide de ces molécules d’eau (2,45 milliards de fois par seconde), qui produit de la chaleur. De tels chiffres impressionnent ! Pourtant, l’agitation moléculaire est un phénomène tout à fait banal et indispensable au processus de cuisson : un four traditionnel produit exactement le même phénomène, à une vitesse encore supérieure !

Entretenir le four

Si votre four est mal entretenu ou endommagé, des ondes peuvent s’en échapper. Le principal effet sera… d’en faire baisser le rendement. Quant à l’effet de ces ondes égarées sur la santé, il fait l’objet de beaucoup de spéculations mais d’aucune certitude. Il n’empêche que, par précaution, il est recommandé de nettoyer régulièrement le joint d’étanchéité et l’intérieur du four, et de changer d’appareil en cas d’usure ou d’endommagement d’une quelconque partie, en particulier la porte et le joint d’étanchéité. Par précaution encore, il est conseillé de se tenir à plus d’un mètre de l’appareil en marche. Et si votre grand-père porte un stimulateur cardiaque, faites-le sortir de la cuisine lorsque le four micro-ondes est en marche : les ondes du four peuvent en effet  interférer avec celles de l’appareil.

La cuisson aux micro-ondes altère peu la valeur nutritionnelle des aliments : elle est rapide et n’entraîne pas de perte par diffusion. Les vitamines et minéraux seront donc mieux préservés qu’avec une cuisson à l’eau, et elle présente l’avantage de ne pas nécessiter de matières grasses. On peut cependant critiquer l’absence de goût entraîné par ce mode de cuisson, qui justifie d’utiliser davantage le four à micro-ondes pour réchauffer que pour cuire.

Quant à la production de radicaux libres et à la dénaturation des vitamines ou des lipides, elle est imputable à tout mode de cuisson. Cuire un aliment revient toujours à lui imposer des transformations chimiques qui le rendent plus digestes mais le privent d’une petite partie de ses atouts nutritionnels. Le vrai problème est le chauffage excessif : une viande « carbonisée », que ce soit sur un barbecue, à la poêle, dans un four traditionnel ou à micro-ondes, est un réservoir de radicaux libres cancérigènes.

Pas de plastique dans le micro-ondes !

N’oubliez pas les dangers du bisphénol A (cf. p.XXX), présent dans un grand nombre de matières plastiques (mais désormais interdits dans les biberons) et soyez conscients du fait que cette redoutable molécule migre d’autant plus facilement vers les aliments lorsque le plastique est chauffé. Il est donc vivement recommandé de ne pas cuire ni réchauffer vos aliments dans des récipients en plastique. N’employez que des récipients en verre ou du plastique garanti sans bisphénol A (BPA) ! Soyez en particulier très vigilants en ce qui concerne les plats cuisinés prêts à réchauffer : transvasez-les dans des récipients en verre avant de les réchauffer (sauf si leur emballage est garanti sans BPA).

Pour le lait de bébé, préférez le chauffe-biberon

Le lait que vous destinez à votre nouveau-né doit subir un chauffage très léger pour ne pas perdre ses qualités nutritives et fournir à l’enfant les anti-corps dont il a besoin. C’est pour cette raison que le chauffe-biberon traditionnel (ou le bain-marie) est davantage recommandé que le four à micro-ondes, qui présente en outre un plus grand risque de brûlure accidentelle de l’œsophage

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?