Les légumes et les fruits

Les rondeurs appétissantes des fruits légumiers

Sur le plan botanique, ce sont des fruits ; mais leur composition nutritionnelle permet de les classer parmi les légumes. Ces « fruits légumiers » (tomate, aubergine, poivron, courgette, concombre, cornichons, citrouille, potirons et autres courges, etc.) sont riches en eau et aussi peu caloriques que tout légume qui se respecte. Quand arrive l’automne, les courges offrent leur palette de teintes chaudes, comme un ultime hommage au soleil d’été. Leur couleur orangée est liée à leur richesse en carotène (pro-vitamine A) et on voit depuis quelques années les étals des marchés se charger de ces étranges variétés qui ne sont pas seulement décoratives, mais aussi délicieuses en tartes, soupes, gratins, purées, ou simplement poêlées.

Le concombre est l’aliment minceur par excellence, en raison de sa très faible densité calorique : il est fait de 97 % d’eau et ne contient que 2 % de glucides, ce qui ne fait que 11 kcal/100 g. Assaisonné d’un jus de citron ou d’une sauce légère au yaourt, il permet de se remplir l’estomac sans absorber de calories !

Le compliment vaut également pour la tomate, avec ses 95 % d’eau et ses 15 kcal/100 g. Mais ne croyez pas qu’elle n’apporte rien pour autant, car elle se paie le luxe d’être riche en vitamines C, carotène, potassium, magnésium et phosphore. De plus, sa saveur acidulée stimule les sécrétions digestives et facilite la bonne assimilation de tous les nutriments du repas.

Originaire d’Amérique du Sud, elle a gardé le nom que lui avaient attribué les Aztèques, mais a dû patienter avant de conquérir l’Europe au XVIe siècle, en gagnant le cœur des Italiens et des Français du Sud. Aujourd’hui, presque tout le monde l’apprécie. Elle se marie à une quantité impressionnante de mets et permet même de « faire passer » l’amertume de certains autres légumes… N’hésitez pas à en user et en abuser !

En bonus : le lycopène de la tomate

Pour mieux résister à l’oxydation provoquée par le rayonnement solaire, la tomate développe le lycopène, dont on sait aujourd’hui qu’il est le plus puissant de tous les antioxydants connus ! Plus elle est a pris le soleil, plus elle rouge et riche en lycopène. On préferera donc la tomate de plein champ, récoltée à la belle saison. Ne vous arrêtez pas à ses défauts esthétiques, car les formes irrégulières et les stigmates témoignent de modes de culture authentiques et naturels. Et pour préserver tous ses atouts et sa saveur, conservez-la à température ambiante, sans la laver (pour ne pas favoriser la moisissure) et à l’abri de la lumière, jusqu’à une semaine environ.

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?