Manger au quotidien

Manger devant la télé favorise l’obésité

La télévision favorise le grignotage, on le sait. De ce fait, elle peut l’air de rien être à l’origine de sérieux problèmes de poids, d’autant plus qu’elle ne favorise pas vraiment l’activité physique ! Il est assez agréable de picorer des gourmandises devant son programme favori, surtout s’il s’agit d’aliments à forte densité calorique, très salés ou très sucrés : chips, saucisson, bonbons, chocolat, sodas ou alcool (ah, la bière devant le match de foot !). Mais gare à ceux qui en font une habitude.

Ce que l’on sait moins, c’est que prendre son repas devant la télévision, même assis à table, est également très nocif pour l’équilibre alimentaire. De nombreuses études le prouvent : lorsqu’on laisse le téléviseur allumé pendant le repas, on détourne son attention du contenu de son assiette. Notre cerveau, distrait par le programme du petit écran, ne pourra se concentrer ni sur la qualité ni sur la quantité des aliments ingérés. Résultat : on mange plus !

Les chercheurs de l’université de Birmingham (étude publiée dans le journal Appetite en juillet 2008) ont analysé l’alimentation d’un échantillon de jeunes femmes de poids normal. Une partie prenait ses repas sans regarder la télévision, l’autre en assistant à dix minutes de programme télévisé. Celles qui ont regardé la télé ont grignoté davantage de sucreries tout au long de l’après-midi et avaient plus de difficultés à se remémorer le contenu de leurs repas. Une autre étude présentée en juin 2007 au meeting annuel de la Société d’endocrinologie consistait à proposer un plat de chips à des sujets divisés en deux groupes : celui mangeant devant la télévision en avait consommé 40 % de plus que l’autre, privé de télé…

Voilà une raison de plus pour vous inciter à appuyer sur le bouton rouge de la télécommande au moment de passer à table. Quand on mange, on mange !

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?