Savoir conserver

On peut presque tout congeler !

Si vous avez la chance de disposer d’un grand congélateur, vous pouvez gagner du temps et limiter le gaspillage, à condition de respecter les durées de conservation. Voici celles à appliquer aux denrées les plus courantes.

  • Pain, viennoiseries, gâteaux, pâte à tarte, etc. : 1 mois.
  • Beurre : 8 mois.
  • Fromages : 3 à 6 mois.
  • Pièces à rôtir, steak, morceaux de bœuf, agneau et veau pour sautés et ragoûts, poulet, pintade : 8 à 12 mois.
  • Porc (grillades, côtes, rôtis), lapin, canard, oie : 4 mois.
  • Crustacés : 1 mois s’ils sont crus, 6 mois s’ils sont cuits.
  • Poissons : 1 à 2 mois (très frais, en filets, sans écailles et sans la tête).
  • Plats cuisinés sans sauce : 3 mois.
  • Plats en sauce : 1 mois.
  • Fruits (mûrs à point, sans noyaux et lavés) : 6 à 8 mois. Les pêches, abricots et brugnons seront auparavant blanchis (plongés dans l’eau bouillante 1 à 2 minutes). La pomme ne se congèle que cuite.
  • Tomates et champignons (cuits) : 6 mois.
  • Légumes frais (blanchis 2 à 4 minutes selon la taille des morceaux) : 12 mois.
  • Légumes cuits et soupes de légumes : 3 mois.
  • Fines herbes (laver et sécher mais ne pas blanchir) : 12 mois.

Ces temps de conservation sont donnés à titre indicatif ; ils ne constituent en aucun cas l’assurance d’un risque bactériologique nul. Dés que vous avez un doute sur le respect de la chaîne du froid (coupure de courant, porte du congélateur retrouvée ouverte, présence de givre sur les produits, emballages ramollis, légumes ou fruits pris dans un bloc de glace, etc.), mieux vaut pour votre santé tout mettre à la poubelle !  

Certains produits présentent trop de risques infectieux pour permettre une congélation maison ou sont trop fragiles pour supporter le froid intense. C’est le cas des abats, des viandes hachées, des charcuteries, des œufs, du lait, de la crème fraîche, et des coquillages.

Ne confondez pas congélation et surgélation

La surgélation est uniquement industrielle. Vous ne pouvez pas en reproduire les conditions chez vous à moins d’habiter au Pôle Nord, puisque les aliments sont soumis à un froid intense (-40 °C) avant d’être conservés – sans aucune rupture de la chaîne du froid – à des températures comprises entre –18 et –20 °C jusqu’au moment où il rejoint votre panier. Cette technique permet de garantir une durée de conservation beaucoup plus longue que celle à laquelle vous pouvez prétendre avec une congélation maison.

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?