Manger au quotidien

Prendre le temps de bien mâcher

Les vertus de la mastication sont multiples. Sur le plan nutritionnel, c’est une étape décisive du processus d’assimilation. Vos dents vont broyer les fibres et toutes les cellules contenues dans les aliments, libérant les nutriments. La salive va mieux les imprégner, et amorcer leur transformation chimique. Le bol alimentaire qui va rejoindre l’estomac sera mieux préparé, la salive va stimuler la sécrétion des sucs gastriques et l’action des enzymes digestives en sera facilitée. Ainsi, chacune des petites molécules issues de l’aliment sera mieux assimilée : vous profiterez au mieux de leurs bienfaits.

Mais c’est aussi dans la bouche que se trouvent tous les récepteurs du goût. Plus vous garderez un aliment en bouche, plus vous sentirez les multiples saveurs qui le composent. Prenez donc le temps de profiter pleinement de chaque bouchée et essayez de distinguer les parfums et les saveurs. Prenez par exemple un carré de chocolat que vous dégusterez longuement : vous y découvrirez peut-être un goût de caramel, de café, de noisette, l’odeur du sous-bois, etc. ; ou peut-être réveillera-t-il un souvenir d’enfance enfoui… Vous en aurez vraiment profité, et ne ressentirez nul besoin d’en manger davantage pour être contenté. Car mâcher les aliments fait aussi manger moins. C’est même une excellente méthode pour perdre du poids, agréable, bien plus naturelle et au moins aussi efficace que les coupe-faims !

Bien mâcher est bon pour la digestion

Bien mâcher vous obligera aussi à manger plus lentement, et aidera donc à mieux percevoir les signaux de satiété. Enfin, le bénéfice d’une bonne mastication sur le confort digestif est incontestable. Vous souffrez de ballonnements, vous vous plaignez d’une sensation de lourdeur dans les heures qui suivent le repas, de somnolence, parfois même de douleurs et de constipation ? Si vous toujours le premier à finir votre assiette, cela pourrait bien être l’origine de vos troubles. Bien mâcher pourra vous aider à retrouver une digestion sereine.

Combien de fois pour chaque bouchée ?

Mastiquer chaque bouchée six à dix fois avant de l’avaler constitue une moyenne acceptable, déjà supérieure à ce que l’on observe chez beaucoup de Français. La meilleure astuce pour y parvenir est de vous astreindre à poser la fourchette entre chaque bouchée. C’est un peu contraignant au début, mais une fois l’habitude installée, vous le ferez sans y penser !

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?