Se mettre au bio

Quel est l’intérêt réel du bio ?

La principale motivation des acheteurs qui optent pour le bio est la santé, qu’ils soient guidés par la peur (pesticides, engrais chimiques, OGM, etc.) ou simplement par le désir de consommer une nourriture plus saine. Mais si l’absence de produits chimiques est sans conteste une garantie, la supériorité nutritionnelle des produits bio repose encore davantage sur des déductions (certes logiques) que sur des preuves scientifiques.

 Moins de produits chimiques = moins de risques

 Si l’on considère la nocivité avérée des pesticides et nitrates sur la santé humaine, il ne fait aucun doute que les produits bio présentent un net avantage comparés aux produits classiques. C’est ce qu’a reconnu l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) en 2003, qui ajoutait dans son rapport l’intérêt d’une utilisation d’antibiotique réduite à son strict minimum chez les animaux dans la prévention de la résistance aux antibiotiques chez l’Homme.

De surcroît, comme les fruits et légumes sont exempts de pesticides (ou presque), on peut sans crainte en consommer la peau, à la périphérie de laquelle se concentrent ces éléments, ce qui apportera un utile complément en fibres et en vitamines. Les céréales bio présentent de même l’avantage de pouvoir être consommés complètes, alors que la présence de pesticides et produits chimiques dans l’enveloppe des céréales limite, comme nous l’avons vu (page XXX), l’intérêt des produits complets issus de l’agriculture classique.

Des atouts nutritionnels encore mal connus

Sur le plan de la composition nutritionnelle de ces produits, pourtant placée au premier rang des motivations des consommateurs, on ne dispose à ce jour que de très peu d’études apportant des résultats scientifiques fiables.

On sait cependant que les fruits et légumes récoltés à maturité, comme l’exigent les règles de l’agriculture bio, ont eu tout le temps nécessaire pour se gorger de vitamines et minéraux. Des études ont montré que leur chair était moins riche en eau et donc plus concentrée en éléments nutritifs, ce qui garantit d’excellentes teneurs en antioxydants (notamment en polyphénol) et micronutriments.

Le pain bio serait pour sa part plus riche en minéraux et en vitamines, du fait de l’utilisation du germe et de l’enveloppe du grain de blé. Il semble aussi que les méthodes d’élevage et l’alimentation naturelle et équilibrée du bétail et des volailles bio confèreraient aux viandes, œufs et laitages une plus grande richesse en graisses insaturées et oméga 3.

L’alimentation bio présente donc des avantages ; il ne faut pas pour autant en conclure qu’elle a un effet miraculeux sur la santé et préserve de toutes les maladies !

Be Sociable, Share!
Article précédent :

Article suivant :

Une question, un commentaire ?

Vous devez tre connect pour poster un commentaire.


Copyright 2015 Diététique et santé
Qui sommes-nous ?